aktya s'appuie sur sedia pour son pilotage, sa gestion et son développement

aktya plan

Centre Commercial Cassin

Centre Commercial Cassin

Anne Vignot, Bernard Bletton, et Adrien Vitte n’ont pas caché leur joie quant à cette signature

Les travaux de restructuration de l’Intermarché de Cassin vont pouvoir débuter, un an après l’incendie ayant ravagé la fourrière et le centre commercial de Cassin. Ce matin avait lieu la signature officielle du bail commercial entre la SA Juliano (Intermarché) et Aktya. L’occasion pour les deux parties de présenter à la presse le projet de rénovation qui débutera le 18 janvier prochain.

De nombreux acteurs se sont réunis ce matin à l’Intermarché de Cassin, afin de signer officiellement le projet de restructuration du centre commercial. Parmi eux le bailleur Aktya, représentée par sa PDG Anne Vignot, et son DG Bernard Bletton, Adrien et Stéphanie Vitte, gérants de l’intermarché, ou encore Jean-Louis Abt, architecte du projet. Une « collaboration historique » pour la maire de Besançon, qui voit dans la catastrophe du 31 décembre dernier, une opportunité de réaliser un beau projet et montrer qu’à Planoise, il est possible d’avoir une bonne qualité de vie. Un discours en totale adéquation avec celui des gérants de l’Intermarché, présents depuis 1995 sur le secteur de Cassin, et pour qui « il n’a jamais été question de partir de Planoise », même après le terrible incendie du 31 décembre 2019 : « Ça nous a tous touché en tant que planoisiens, car on a été privés de ce lieu de vie pendant près de six mois. Je pense que les gens se sont rendus compte de l’utilité de ce commerce et du rôle de lien qu’il jouait entre les habitants ».

Modernité, et accessibilité

Avec un budget à hauteur de 6 millions d’euros (4 pour Aktya, 2 pour la SA Juliano), le projet de restructuration se veut ambitieux. Adrien Vitte souhaitait un projet moderne, et répondant aux attentes des clients, tout en gardant son accessibilité économique. Pour cela, ce dernier a fait appel à Jean-Louis Abt (H’Abt Architecture) pour mettre en place les différentes nouveautés. Parmi elles, la création d’un « point chaud », soit un lieu de convivialité où les habitants du quartier pourront se retrouver pour discuter et boire un café. Des améliorations architecturales sont prévues pour l’isolement et le tri. Un accès de livraison va également être créé pour faciliter les transits. Enfin, des mesures écologiques seront appliquées, comme la mise en place de stands de produits en vrac à l’entrée, qui permettra au magasin de réduire son gaspillage, et aux consommateurs de payer des produits à moindre coût. Concernant les autres boutiques présentes dans l’enceinte du centre commercial, Adrien Vitte a tenu à rassurer tout le monde. Tous les commerçants touchés par l’incendie retrouveront leur boutique en novembre 2021, date prévue pour la fin des travaux.